Village Debout

Depuis 2001, une petite équipe de gens motivés, entre la France, la Suisse et le Burkina Faso, s’est mis en tête qu’une communauté, un village, aussi précaire que son territoire puisse être, peut devenir autonome, sans subvention, sans assistanat, seulement avec des idées partagées et un petit fond (un prêt de 2’000 euros), qui seront transmis à un autre village.

Solidarité – Autonomie – Dignité

La méthode :  uniquement du local ! Tout est élaboré, réalisé, évalué par les habitants du territoire.
Pour en savoir plus, un livre: « Le Territoire Ecouté, 2014, 40p » auto-édité, à télécharger gratuitement ici.

Le but :  créer une économie circulaire et solidaire, en quatre étapes:

  • Conduire l’inventaire du territoire, découvrir ses richesses et son économie
  • Faire émerger les potentiels économiques et réaliser des activités rentables
  • Choisir quel service public va être élaboré et financé grâce aux bénéfices perçus
  • Evaluer la situation, documenter l’expérience et transmettre à un autre village

Notre formule

  1. Unir : c’est la condition première pour qu’un village se lève. Il doit faire corps.
  2. Donner : la communauté s’engage et réalise.
  3. Recevoir : chaque habitant bénéficie de ce qui a été accompli.
  4. Transmettre : l’expérience, la connaissance, les finances, au village suivant

Ecouter le territoire et ses habitants

  • UNIR :

Différents groupes sont identifiés au sein du village, par exemple : le conseil des sages, le cercle des femmes, l’équipe des jeunes. Ces groupes ont des représentants, et les représentants de ces groupes forment un super groupe : C’est le comité du projet, qui va faciliter les relations, expliquer, sensibiliser, motiver, et rendre des comptes à tout le monde. Ils créent une association villageoise pour donner un cadre juridique et opérationnel aux activités à venir, dont la première est l’inventaire du territoire.

  • DONNER :

Une fois le village unit autour du projet, les habitants se mobilisent pour créer une économie circulaire au sein du village. Cela signifie par exemple la création d’une boutique associative, qui permet à chacun de venir acheter ce dont il a besoin, en s’assurant que les bénéfices de chaque petit achat soient conservés par le village. A la fin de chaque cycle économique (ex : un an), les activités et leurs bénéfices sont évalués et le village se réunit.

  • RECEVOIR :

Lors de la réunion de fin de cycle économique, le village évalue les bénéfices engrangés et décide, d’un commun accord, dans quel service public ils vont investir. Tous ensemble, ils le réalisent et le gèrent. En parallèle, le collectif Village Debout déploie tout un éventail de ressources pratiques et de savoir-faire afin que dans tous les domaines de la vie du village, autonomie rhyme avec écologie!

  • TRANSMETTRE :

Lorsque l’économie circulaire et solidaire est bien en place, et que les prêts sont remboursés, il est temps de trouver un nouveau village. Le « village debout » va permettre à un autre village de se lever à son tour. Ils vont se jumeler, partager l’expérience et les connaissances acquises, ainsi que l’investissement obtenu au départ.

Contact

Nous sommes à votre service!

Quelle que soit votre communauté, son identité, sa forme, son territoire
L’autonomie est à portée de main!
Une main bienveillante, solidaire et digne

En France et en Suisse: contact(at)villagedebout.org

Au Burkina Faso: soumanatoukoro(at)gmail.com