Session 2019

La famille de VD à nouveau au complet à Bobo-Dioulasso pour une durée de deux mois. période intense, pleine de rencontres, d’activités, de nouveaux projets, de surprises, plutôt bonnes, mais pas que..

Le comité d’accueil de Kouroudia, qui vient nous souhaiter la bienvenue le lendemain de notre arrivée

.

Dès les jours suivants, nous inaugurons le « maquis » « Chez Mabel », lieu d’échange et de détente, où l’on peut aussi se restaurer. C’est le siège informel de VD.

La surprise est l’arrivée de VD en tracteur, sur un Massey Ferguson de 1956, qui sera mis à disposition des paysans de Ouolokoto à prix réduit pour faciliter leurs travaux champêtres.

Lors de la fête, de nombreuses bénédictions sont offertes.

Quelques jours de repos plus tard, nous allons à Dafra, haut lieu spirituel près de Bobo-Dioulasso
Les poissons sacrés de Dafra

Quelques jours plus tard, nous partons pour le maquis Mabel y livrer deux frigos afin d’avoir la bière la plus fraîche des alentours. Clientèle assurée!

Frigos livrés et installés, le maquis est opérationel à 100%
Les première boissons fraîches, sous la température hivernale de 37 degrés!
Réunion annuelle avec L’association Kouroudia du village de Ouolokoto, partenaire avec VD. La boutique fonctionne, les bénéfices sont là. Aleluya! Les « Kouroudiens » sont fiers, à juste titre.
Grand évènement, l’équipe de Village Debout est au complet, en ce jour béni de la première assemblée générale, afin de créer officiellement l’association « Village Debout » au Burkina Faso. Génialissime!
Lancée 10 jours auparavant, une souscription auprès de notre fan club a permis de réunir suffisamment de fonds pour que VD acquiert une moto cross, crucial afin d’atteindre les villages en question, desservis uniquement par des pistes extrêmement accidentées. Merci à tous les contributeurs qui recevront bientôt les trésors promis en retour de leur généreuse contribution. C’est la première sollicitation de donation de notre histoire… car tous nos fonds sont déjà investis dans les prêts octroyés aux villages partenaires.
En brousse, dans notre campement/ferme, pour les récoltes de sorgho rouge et blanc, rassemblés et montés sur le grenier pour séchage.
Puis repas tous ensemble après l’effort
La session tire à sa fin, les dernières commandes sont faites. Notre couturier en chef se dépêche de finir une commande de sac de plage et autres pantalons et chemises, sur mesure, avec tissus au choix, pour un prix très raisonnable… super qualité! A bon entendeur!
Le miel sauvage, et le beurre de karité, issus du village de Toukoro, premier village partenaire de VD. L’association s’appelle Bendia, d’où la marque choisie..
Et nos redoutables noix de cajous fraîchement grillées, inégalées à ce jour
Un sac de plage, sur mesure transmises par le client, qui peut aussi choisir le tissu.
Un djembé professionnel, fait à Bobo, par un luthier qui fournit les meilleurs musiciens du Burkina…
Dans les dernies jours, une rencontre a lieu avec les membres de Kouroudia. Il semblerait que la construction d’un collège soit à l’étude!

En effet, une centaine d’adolescents doivent aller jusqu’à Bobo pour étudier, et ne peuvent pas rentrer le soir. La nourriture et le sommeil ne sont pas assurés, et le coût pour les parents est exhorbitant. Si le bâtiment du collège voit le jour, l’état viendra y installer les professeurs et le personnel nécessaires. Un dossier est donc en cours de montage pour obtenir les fonds nécessaires. Village debout ne dispose pas encore de ce genre de moyen!

Les habitants et les enfants concernés ont d’ores et déjà commencé à façonner des briques pour la construction, et un terrain est en ligne de mire pour accueillir la structure. Comme de coutume, Kouroudia nous dépasse… alors que nous pensions aller vite! Les Kouroudiens sont vraiment trop forts!

Pour ne pas être en reste, dès le lendemain de la réunion, un dossier est déposé auprès du « Fonds 1% pour le développement » afin de co-financer le projet. Une réponse est attendue d’ici un mois… croisons les doigts! Nous sommes prêts et déterminés. l’émulation est là, et continue de se renforcer à chaque étape.

Quelle immense gratitude, partagée entre tous. C’est magique.

Notre champ d’anacardiers débroussaillé, pour produire nos propres noix de cajous! Pip!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.