Par dignité, ils se lèvent!

Le village de Ouolokoto s’est réuni le 27 février, et la population s’est placée sur les futurs murs du collège…
La mobilisation des villageois est totale. Ils exigent de pouvoir commencer la fabrication de briques, alors que le projet n’a pas encore trouvé de financement!
Le sable est livré, payé avec leurs propres fonds, grâce à une récente collecte organisée entre eux. Le sable est devant le futur collège, dont les murs, figurés juste derrière, sont déjà debout!
Les parents d’élèves nous attendent de pieds fermes. La pression est forte pour réaliser le collège! En fait, nous n’avons plus le choix, il va falloir trouver les fonds nécessaires, et vite!

Le futur collège de Ouolokoto

Afin de construire trois classes de collège dans notre village partenaire, un dossier de financement a été remis très récemment au « Fond 1% pour le développement » à Genève. VD n’a effectivement pas ce genre de moyens financiers à disposition..

Mais nous avons d’autres talents! Nous venons d’obtenir un soutien primordial de la part de la mairie de Bobo 7, qui devrait faire une grosse différence!

La population est impatiente! Les anciens se sont réunis il y a quelques jours, suite à une collecte de fond auprès des parents d’élèves. Ils exigent de pouvoir commencer les travaux! La fabrication de briques va donc démarrer, bien en avant le commencement de la construction, pas encore programmée (!).. mais d’ores et déjà sous la vigilance bienveillante du contre-maître, qui devrait faire le déplacement depuis Ouaga d’ici peu. Leur mobilisation, fervante depuis le début en novembre 2018, va grandissante. Un vrai défi, que Village debout relève avec enthousiasme!

Illuminante fin de séjour Bobo – 2019!

Ce matin, les Kouroudiens continuent d’accelerer, et nous ont fait visiter le terrain donné par un des villageois pour y construire le collège. Immense! Incroyable mobilisation!

Tous mobilisés pour l’arrivée d’un collège!
Brève visite pour obtenir la bénéfiction des anciens de Ouolokoto pour construire le collège.
Puis cerise sur le gateau, le dernier papier nécessaire à monter un dossier de naturalisation est arrivé ce matin, dernier jour de cette formidable session 2019. Grosse journée!!! Aleluia! La demande est dans le système.. croisons les doigts! Mon identité, ma dignité!

Session 2019

La famille de VD à nouveau au complet à Bobo-Dioulasso pour une durée de deux mois. période intense, pleine de rencontres, d’activités, de nouveaux projets, de surprises, plutôt bonnes, mais pas que..

Le comité d’accueil de Kouroudia, qui vient nous souhaiter la bienvenue le lendemain de notre arrivée

.

Dès les jours suivants, nous inaugurons le « maquis » « Chez Mabel », lieu d’échange et de détente, où l’on peut aussi se restaurer. C’est le siège informel de VD.

La surprise est l’arrivée de VD en tracteur, sur un Massey Ferguson de 1956, qui sera mis à disposition des paysans de Ouolokoto à prix réduit pour faciliter leurs travaux champêtres.

Lors de la fête, de nombreuses bénédictions sont offertes.

Quelques jours de repos plus tard, nous allons à Dafra, haut lieu spirituel près de Bobo-Dioulasso
Les poissons sacrés de Dafra

Quelques jours plus tard, nous partons pour le maquis Mabel y livrer deux frigos afin d’avoir la bière la plus fraîche des alentours. Clientèle assurée!

Frigos livrés et installés, le maquis est opérationel à 100%
Les première boissons fraîches, sous la température hivernale de 37 degrés!
Réunion annuelle avec L’association Kouroudia du village de Ouolokoto, partenaire avec VD. La boutique fonctionne, les bénéfices sont là. Aleluya! Les « Kouroudiens » sont fiers, à juste titre.
Grand évènement, l’équipe de Village Debout est au complet, en ce jour béni de la première assemblée générale, afin de créer officiellement l’association « Village Debout » au Burkina Faso. Génialissime!
Lancée 10 jours auparavant, une souscription auprès de notre fan club a permis de réunir suffisamment de fonds pour que VD acquiert une moto cross, crucial afin d’atteindre les villages en question, desservis uniquement par des pistes extrêmement accidentées. Merci à tous les contributeurs qui recevront bientôt les trésors promis en retour de leur généreuse contribution. C’est la première sollicitation de donation de notre histoire… car tous nos fonds sont déjà investis dans les prêts octroyés aux villages partenaires.
En brousse, dans notre campement/ferme, pour les récoltes de sorgho rouge et blanc, rassemblés et montés sur le grenier pour séchage.
Puis repas tous ensemble après l’effort
La session tire à sa fin, les dernières commandes sont faites. Notre couturier en chef se dépêche de finir une commande de sac de plage et autres pantalons et chemises, sur mesure, avec tissus au choix, pour un prix très raisonnable… super qualité! A bon entendeur!
Le miel sauvage, et le beurre de karité, issus du village de Toukoro, premier village partenaire de VD. L’association s’appelle Bendia, d’où la marque choisie..
Et nos redoutables noix de cajous fraîchement grillées, inégalées à ce jour
Un sac de plage, sur mesure transmises par le client, qui peut aussi choisir le tissu.
Un djembé professionnel, fait à Bobo, par un luthier qui fournit les meilleurs musiciens du Burkina…
Dans les dernies jours, une rencontre a lieu avec les membres de Kouroudia. Il semblerait que la construction d’un collège soit à l’étude!

En effet, une centaine d’adolescents doivent aller jusqu’à Bobo pour étudier, et ne peuvent pas rentrer le soir. La nourriture et le sommeil ne sont pas assurés, et le coût pour les parents est exhorbitant. Si le bâtiment du collège voit le jour, l’état viendra y installer les professeurs et le personnel nécessaires. Un dossier est donc en cours de montage pour obtenir les fonds nécessaires. Village debout ne dispose pas encore de ce genre de moyen!

Les habitants et les enfants concernés ont d’ores et déjà commencé à façonner des briques pour la construction, et un terrain est en ligne de mire pour accueillir la structure. Comme de coutume, Kouroudia nous dépasse… alors que nous pensions aller vite! Les Kouroudiens sont vraiment trop forts!

Pour ne pas être en reste, dès le lendemain de la réunion, un dossier est déposé auprès du « Fonds 1% pour le développement » afin de co-financer le projet. Une réponse est attendue d’ici un mois… croisons les doigts! Nous sommes prêts et déterminés. l’émulation est là, et continue de se renforcer à chaque étape.

Quelle immense gratitude, partagée entre tous. C’est magique.

Notre champ d’anacardiers débroussaillé, pour produire nos propres noix de cajous! Pip!

Kourou Dia continue de foncer!

Les membres actifs de Kourou Dia à l’oeuvre, le 18 juin 2019




















Etant donné que Village Debout a récemment créer cette plateforme et son logo, ils ont créée une versio grandeur nature, sur la façade de leur boutique. Merci les amis, superbe!

Village Debout à Wolokoto, Bobo-Dioulasso, Burkina 2018

En décembre 2018, le collectif Village Debout se réunit au Burkina Faso. Lors de cette session, un nouveau vilage se déclare candidat pour se lever! C’est le village de Wolokoto, à 20 kilomètres de Bobo-Dioulasso, en campagne.

Réunion informelle à Wolokoto

Dès notre arrivée au Faso, nous faisons halte au village de Wolokoto qui va hériter du financement du village précédent (Toukoro). En quelques minutes, une réunion improvisée rassemble une partie des habitants. Leur engagement est impressionnant.

A quelques mètres du centre du village, où s’est tenue la réunion, nous découvrons le lieu de la boutique à venir. Notez le petit mur en ruine entre l’assemblée et la future boutique.





Quelques jours après la réunion, le muret en question est détruit… les travaux ont déjà démarré ! C’est le signe indéniable de leur détermination!

Dans l’intervalle, nous leur fournissons un logo, sur la base de croquis réalisés par le comité. Le projet prend forme, avec son identité, la culture et le savoir faire de la communauté. L’autonomie est source d’une grande dignité!
Kourou Dia, c’est le nom qu’ils ont donné à leur association. Cela signifie « tous ensemble ».

Les murs montent, la boutique sort de terre!

En quelques jours, les travaux sont finis, leur détermination ne faiblit pas…

Les bâtisseurs, dont un visiteur venu de Suisse. La boutique est prête. Il reste à l’équiper et acquérir le stock. On est début janvier 2019… le projet a démarré il a moins d’un mois…

Le premier stock est en fait constitué de bières, afin de couvrir les consommations pour la grande fête des funérailles. 1400 bouteilles sont achetées, grâce à un premier prêt de 2’000 €, qui sera remboursé deux semaines plus tard!

La boutique, avec son mur bleu, est engloutie par la foule. Les bénéfices engrangés par cette opération éclair vont pouvoir financer l’achat des articles de la boutique, son premier stock, sans aucun endettement!
Une première dans l’histoire de Village Debout!!!

La boutique de Kourou Dia, vue de l’intérieur. Les bénéfices commencent à venir. Les discussions commencent au sujet du service public qui va être envisagé…

En parallèle, la boutique va fournir des céréales à bas prix pour les femmes qui prépare le dolo, une boisson locale. La condition est qu’une partie de leur bénéfice doit être épargnée dans une « tontine », sorte de caisse commune autogérée qui va servir à financer des projets de femmes à Wolokoto. Une condition: les techniques, matières premières et la production doivent être locales!

Au cours de ce séjour Bobo 2018, VillageDebout est parvenu à livrer le matériel pour personnes handicapées en temps et en heure. Seulement 3 mois après avoir rencontré leur coordinateur à Genève, nous avons acheminé pour Kassibaga 15m3 d’équipement dans un de nos camions. Le président de l’assocaition Burkinabè est présent à l’0uvreture du chargement.
Lors de la remise des équipements aux bénéficiaires. Les représentants de Kassibaga Suisse et Burkina à gauche, et ceux de VD à droite.
Une partie des équipements, présentés lors de la remise officelle,
notamment les chaises roulantes, très attendues!